France Maquettes Aviations

France Maquettes Aviations

Forum dédié à la maquette d'aviation,toutes périodes et échelles confondues.A consulter sans modération!! Amis invités:Inscrivez-vous pour accéder à toutes les rubriques et nous faire partager vos connaissances. Débutants et confirmés.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Matra R550 magic1-2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fafa13

avatar

Messages : 297
Age : 39
Localisation : marseille

MessageSujet: Matra R550 magic1-2   Mer 4 Jan - 13:04



MISSILE AIR-AIR GUIDÉ INFRAROUGE

MAGIC I
MAGIC II
Autodirecteur
Capacité de manoeuvre
Fusée de proximité
Charge
Propulsion
Contrôles
MAGIC I

Développé pour concurrencer le missile air-air infrarouge américain AIM-9 Sidewinder, le Magic est tiré pour la première fois le 11 janvier 1972 à partir d'un Gloster Météor du CEV (Centre d'Essais en Vol) sur une cible CT20. Il est produit en série à partir de 1976. Au sein de l'Aéronautique navale, le Magic I est monté sur les F-8E Crusader et Super Étendard. Sur F-8E, le R550 est emmené en emport simple sur chaque côté du fuselage. L'emport sur pylône double est envisagé en 1983, mais les efforts sur la structure étant trop importants, le système est abandonné.



MAGIC II

Doté d'un nouveau propulseur, d'une fusée de proximité électromagnétique et d'un nouvel autodirecteur à détecteur multicellules, le Magic est produit à partir de 1986.
Essentiellement utilisé pour le combat aérien à vue, il se caractérise par un autodirecteur infrarouge, une très grande manoeuvrabilité (jusqu'à 50g) et un domaine d'emport et de lancement sans restriction. Ses capacités tous secteurs lui permettent d'être utilisé en interception dans le cas de cibles volant à haute altitude et grande vitesse. Dans son mode de fonctionnement dit "intégré", le Magic II prend en compte les informations relatives à l'objectif, qui sont délivrées par le système d'armes, en particulier position angulaire, distance et vitesse relative. L'acquisition est alors possible à grande distance. Le missile étant complètement autonome après le tir, le pilote peut dès lors se consacrer entièrement à l'engagement d'un autre objectif.
Dans son mode de fonctionnement dit "autonome", disponible à tout moment et quel que soit le système d'arme, le Magic II recherche, détecte, accroche et poursuit automatiquement la cible de façon discrète. Dans les phases de combat rapproché où le pilote est contraint de se concentrer sur la manoeuvre de son appareil et n'a guère la capacité de dialoguer avec son système d'arme, cette aptitude est déterminante pour l'issue du combat. Les chasseurs bombardiers comme le Super Étendard, habituellement vulnérables parce que lourdement chargés et démunis d'arme défensive, retrouvent avec le Magic II une capacité de riposte redoutable sans pour autant altérer leur chargement tactique et donc leur mission. Et ceci grâce aux deux caractéristiques majeures du missile : son autonomie de mise en oeuvre, et l'attaque tout secteur de la cible.
Le missile Magic a été intégré sur plus de 15 types de chasseurs (du F16 au MIG 23) et a connu de nombreux succès à l'export. En effet, plus de 3 600 Magic II ont été produits et il est en service dans plus de 18 armées de l'air dans le monde. Dans l'Aéronautique navale, il a équipé le Crusader et équipe toujours le Super Étendard et le Rafale M (F1).
A terme, le Magic II sera progressivement remplacé par le Mica IR.


Autodirecteur
Le Magic II possède un autodirecteur infrarouge multi-éléments de technologie évoluée, refroidi par injection d'azote.
La recherche autonome est obtenue par exploration de l'espace selon un champ optimisé pour permettre un accrochage sans visée précise tout en assurant une nécessaire sélectivité angulaire entre cibles proches. La ralliement sur désignation d'objectif permet, en mode intégré, de forcer l'accrochage sur un objectif détecté par le radar de bord (AN/APQ 104 pour le Crusader, Agave puis Anémone pour le Super Étendard et RBE-2 pour le Rafale M). La sensibilité très grande et le choix de la bande spectrale autorisent une détection tout secteur de la cible à des distances supérieures à celles des missions semblables existant. L'autodirecteur, peu sensible aux bruits de paysage, a un taux de fausses alarmes très faible.


Capacité de manoeuvre
La formule aérodynamique originale double canard et la voilure arrière libre en rotation est directement inspirée du Magic I. Le pilotage en boucle fermée permet des temps de réaction très courts par comparaison permanente entre ordres exécutés et reçus. La loi de navigation proportionnelle est optimisée en fonction des conditions réelles rencontrées. Ces caractéristiques contribuent à l'économie d'énergie sur trajectoire tout en minimisant le temps de vol. Le missile conserve ainsi à l'approche de l'objectif une capacité de manoeuvre lui permettant de contrer toute évasive quelle que soit l'altitude. L'absence de toute gouverne sur la voilure arrière participe largement à la finesse du missile et à sa manoeuvrabilité.

Fusée de proximité
La fusée de proximité de conception nouvelle autorise l'approche du missile selon tous les secteurs de la cible avec un déclenchement optimisé de la charge en fonction de la vitesse relative. Les distances de passages très réduites par rapport à celle des missiles de la précédente génération ont pour effet d'augmenter l'efficacité de la charge militaire. La fusée a été conçue pour assurer son bon fonctionnement en ambiance de contre-mesures.

Charge
12,5 kg d'explosif à effet de souffle et fragmentation.

Propulsion
Propulsion par combustible solide à base de propergol.

Contrôles
Le contrôle en vol assuré par 3 groupes de 4 ailerons :
2 à l'avant (dont seul celui qui est le plus en arrière est commandé)
1 à l'arrière à rotation libre).

Length (Overall)
Longueur (Hors Tout) 2.75 m 9 ft
Diameter (Overall)
Diamètre (Hors Tout) 0.157 m 6.18 in
Weight
Poids 89 kg 196 lbs
Range
Portée 500 m à 15 km 1 640 ft to 9. 32 miles
Maximum Speed
Vitesse Maximum mach 2.7 mach 2.7
Load Factor
Facteur de Charge > 50 g > 50 g




sources - remerciements :
Air Actualités, "l'Armement air-air", Magazine Air Actualités, n°490, mars 1996, p23
Ministère de la défense , consulté le 10/12/04.

http://www.ffaa.net/weapons/magic/magic_fr.htm




Revenir en haut Aller en bas
 
Matra R550 magic1-2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Matra 670, 1er Le Mans 1974 - Fisher Models and Patterns 1/2
» RETROMOBILE 2008 : MATRA 640
» Matra 1er LM 73 (restauration Norev)
» compteur, compte tour+ mano matra
» Matra 670 SRC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
France Maquettes Aviations :: Armement/Documentation - Air-Air - Air-Sol - Canon :: Air-Air-
Sauter vers: